• Au début, l’intérêt de la Spiruline résidait uniquement dans sa valeur nutritive. Par la suite, les études cliniques suggèrent des effets thérapeutiques de la cyanobactérie, tels que la réduction du cholestérol et des cancers, l’augmentation des Lactobacilles de la flore intestinale, la réduction de la toxicité des reins, et la protection contre les radiations.

    Des actions médicinales très étendues

    Cholestérol et effets contre l’hyperlipidémie

    Plusieurs études ont démontré que l’absorption de la spiruline, avec son fort taux d’acide gamma linoléique, engendrait une diminution du cholestérol et une baisse significative de dépôts graisseux dans les artères. D’autres études cliniques ont montré qu’un régime riche en AGL permettait également de lutter contre l’arthrite, les maladies cardio-vasculaires, l’obésité et les carences en zinc. La Spiruline en contient 1 à 1,5% du PS, c’est la seule source d’AGL avec le lait maternel et l’huile de primevère.

    Système immunitaire et lutte contre le cancer

    L’effet protecteur du bêta- carotène sur les cancers du poumon, de la gorge, de l’estomac, du côlon, du sein et de l’utérus a été largement démontré par de très nombreuses études. Il est également démontré qu’outre l’effet cancérigène direct du tabac, celui-ci inhibe également partiellement l’utilisation du bêta-carotène. De nombreuses expériences sur la spiruline ont été conduites dans ce domaine. D’autres études ont mis en évidence l’effet protecteur de la phycocyanine. Une consommation journalière de phycocyanine permet de maintenir ou d’accélérer les fonctions des cellules, et ainsi de prévenir des tumeurs malignes comme les cancers, ou d’inhiber leur croissance ou leur récurrence.

    Néphrites et effets contre la toxicité des reins

    L’ajout de Spiruline dans le régime alimentaire provoquerait une diminution importante de l’urée et de la créatinine. Il est suggéré que la phycocyanine serait responsable de cette diminution d’activité et donc de la détoxification des reins. Il a été également démontré que la spiruline réduit la toxicité pour les reins de certains médicaments lourds, comme ceux utilisés en chimiothérapie.

    Effets sur la flore intestinale

    L’ajout de Spiruline dans l’alimentation augmentait la population des Lactobacillus des intestins. Ces derniers sont connus pour leur capacité à faciliter la digestion et l’absorption des nutriments, protéger contre les infections et stimuler le système immunitaire. Chez les malades du SIDA, une mauvaise absorption des aliments associée à un terrain opportun aux infections ne fait qu’augmenter l’expression des symptômes de la maladie. C’est pourquoi un complément en Spiruline est recommandé pour maintenir la population de Lactobacillus et ainsi ralentir la progression du virus.

    Effets contre l’anémie

    La spiruline contient plus de fer que tout autre aliment, et est 3 fois plus assimilable que celui contenu dans les légumes et la viande. En comparant la biodisponibilité de ce minéral avec celle du sulfate de fer, il a été remarqué que la spiruline permettait une absorption de 60% de fer en plus que le complément chimique. Des études ont démontré qu’en donnant 4g de spiruline par jour pendant 30 jours à des femmes anémiées suite à des cures d’amaigrissement, le sang avait récupéré 21% d’hémoglobine en plus.

    Effets contre le diabète

    La fraction soluble dans l’eau de la Spiruline a la propriété de diminuer le taux de glucose dans le sérum. La prise de 5g par jour a mis en évidence une amélioration et un meilleur contrôle du diabète.

    Championne de la « Cosmétofood »

    La spiruline contient, sous une forme parfaitement assimilable, l’essentiel des micronutriments qui font parfois défaut dans l’alimentation quotidienne, et qui sont cités par les dermatologues, plasticiens et spécialistes en soins esthétiques et cosmétiques dans leurs formulations destinées à la lutte contre le vieillissement cutané et l’amélioration qualitative et quantitative des phanères, cheveux et ongles.

    Parmi les éléments réputés les plus efficaces, on trouve : ­

    Vitamines A, B2, B5, D, sélénium ; ­
    SOD et phycocyanine, plus spécifiquement pour la peau ; ­
    Vitamines B5, B8 ou biotine, PP pour les cheveux ; ­
    Vitamines B5, B8, B12, magnésium, zinc, pour les angles.

     





    Acteur principal dans l’univers « Diet »

    Du fait de sa richesse en protéines et donc d’un éventuel effet coupe-faim par induction d’une sensation de satiété, la spiruline est conseillée par certains nutritionnistes comme adjuvant des régimes hypocaloriques, d’autant plus que sa richesse en micronutriments peut pallier les carences inhérentes à ces régimes.





    Pour bien vieillir, consommez de la spiruline

    Dans la spiruline, on trouve les acides gras polyinsaturés, les oméga 3 et oméga 6 en proportions très exactement spécifiques aux besoins de l’organisme humain, les oligo-éléments réputés les plus actifs dans cette indication (sélénium, manganèse, cuivre et zinc), les antioxydants vitaminiques (A, B et E), les plus puissants antiradicalaires (SOD, flavonoïdes, bêta-carotène, phycocyanine), véritables « aspirateurs » à métaux lourds et toxines. Tous ces éléments font de la spiruline Le complexe anti-âge d'exception.





    Le complément alimentaire du sportif par excellence

    Grâce à la richesse de ses micronutriments, la spiruline présente plusieurs actions, du type oxygénation cellulaire, anti-inflammatoire, récupération des lactates, anabolisme musculaire, sur l’organisme qui agissent en synergie lors de l'activité sportive, qu'elle soit en endurance ou en résistance.

    La spiruline est de ce fait conseillée dans de nombreuses indications, dont notamment : la prise de muscle, l’accélération de la cicatrisation des micro-traumatismes et l’action spectaculaire sur la récupération.





    Depuis les années 80, la spiruline a fait l’objet de plusieurs dizaines d’études scientifiques, par des chercheurs du monde entier, et nous sommes encore loin de connaître tous les effets bénéfiques d’une consommation quotidienne de spiruline.

     



     

    1 commentaire
  • Ses richesses diététiques

     

    Elle apporte tous les éléments nutritifs essentiels à notre équilibre. La spiruline est composée de 70% de protéines qui sont assimilées quatre fois plus vite que celles de la viande. Les huit acides aminés essentiels y sont présents. Source de nombreuses vitamines (A, B1, B2, B12, E.) et d'une grande quantité de fer assimilable (vingt fois plus que le blé), elle contient aussi de nombreux autres oligo-éléments et de l'acide gamma linoléique rare dans l'alimentation courante


    Voici quelques une de ses particularités qui la rendent si appréciée :



    • Une teneur en protéines qui bat tous les records :

    • Riz 8 % Lentilles 24% Comté 30% Soja 35 % Spiruline 55 à 70 %

    • De plus : tous les acides aminées y sont présents ! c'est donc une protéine de très bonne qualité.

    • Elle est riche en minéraux avec une teneur en fer jamais égalée!

    • Aussi riche en calcium, phosphore et magnésium que le lait.

     Elle est aussi riche que le germe de blé en vitamine E. 


     Toutes ses richesses intéressent les industriels, il est vrai que pour les régimes amaigrissants, pour le manque de tonus ou pour les cures thermales ... il y a un marché très fructueux!



    • La plus forte teneur en vitamine B12 jamais connue, 3 fois plus que le foie cru.

    • Une teneur en Béta-carotène 15 fois supérieure à celle des carottes.

    • Riche en Acide gamma linolenique (présent que dans le lait maternel)

    Notre objectif est de développer la culture de Spiruline dans les pays où sa consommation est indispensable à la survie et au bien-être des populations locales.


    Ses rendements  exceptionnels


    Pour le futur :


    Aujourd'hui on peut compter 6,5 milliards d'habitants dans le monde, en 2050 on estime que la population mondiale sera de 8,9 milliards d'habitants.
    Nous allons sûrement rencontrer des problèmes d'ordre alimentaire et écologique. Les cultures traditionnelles devront être plus productives tout en préservant l'environnement et de meilleure qualité (aliment très concentré en vitamines, protéines...).


    Pour aujourd'hui :


    La malnutrition touche 750 millions de personnes dans le monde. Les carences sont de 3 sortes : vitamines, minéraux et protéines. Le manque d'eau est souvent lié à ces maladies (potentiel de culture réduit ex : Afrique saharienne). La Spiruline comme vous avez pu le voir dans le chapitre précédent est très riche mais surtout c'est un organisme très facile à cultiver.




      • Le seul apport d'eau nécessaire est celui qui compense l'évaporation.

      • Les conditions extrêmes (salinité et pH) dans lesquelles

        la Spiruline se développe assurent l'hygiène des cultures, car très peu de micro-organismes se développent dans de telles conditions.


      • Rendement élevé de 6 à 10 grammes de produit sec par jour et par m2.

      • Besoin en eau 4 fois inférieur que pour les cultures de soja et 5 fois inférieur que pour les cultures de riz.

      • La culture de spiruline prend 15 fois moins d'espace que la canne à sucre, 20 fois moins que le soja et 250 fois moins que le riz.

      • Sa taille importante (200 µm) permet une récolte manuelle peu onéreuse)

     


     


     


     


    2 commentaires
  • La spiruline, à l’origine de la vie sur Terre

    La spiruline remonte à la nuit des temps, ou plus exactement à l’origine de la vie sur la terre. Cette micro-algue, tout comme ses soeurs de la famille des cyanobactéries réussirent ce prodige physico-chimique sans lequel nous ne serions pas là : la photo-synthèse, c’est-à-dire la production d’oxygène à partir de la lumière.

    La spiruline était déjà connue des Aztèques, au Mexique. Nommée « Tecuitlatl », cette algue constituait l’aliment de base des « coureurs de poisson ». Puis on l’a découvrira plus tard sur le continent Africain, notamment sur les rives du lac Tchad. Il s’agit des Kanembous qui se nourrissaient d'une façon traditionnelle avec des galettes de « Dihé », qui ne sont autres que des galettes de spiruline.


    Son analyse nutritionnelle permet de comprendre les effets bénéfiques sur ces populations démunies de tout. Sa richesse est incomparable. D’ailleurs, dans les années cinquante, Brandily, ethnologue cinéaste travaillant dans la région du Kanem, écrivait : « Depuis des lustres, une tribu primitive du Tchad exploite la nourriture de l’an 2000 ».

    Considérant l’état de notre planète, la spiruline semble bien être une solution d’avenir pour résoudre une grande partie des problèmes de malnutrition et de sous-alimentation. Souvenons-nous donc de la maxime d’Hippocrate : « Que la nourriture soit ton médicament » et… appliquons-la ! En d’autres termes, si la spiruline est ta nourriture, alors ce que tu manges sera ton médicament.





    votre commentaire
  • bêta-carotène, chlorophylle, acide gamma-linolénique,...

     1. Les Caroténoïdes naturels (jaune / orange)

    La Spiruline est l'un des aliments les plus riches en b-carotène, présentant également un spectre large de 10 types de caroténoïdes différents. La moitié environ sont des carotènes orangés (alpha, bêta et gamma), et l'autre moitié des xanthophylles jaunes. L'ensemble des caroténoïdes de la Spiruline travaillent en synergie au niveau de notre organisme pour en augmenter la protection face à l'agression des radicaux libres oxygénés. Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses recherches ont montré que la consommation de fruits et de légumes riches en b-carotène assurait une véritable prévention vis-à-vis des risques de cancer. Le b-carotène d'origine synthétique n'a pas toujours fait la preuve de tels avantages. Une recherche récente menée en Israël établit que le bêta-carotène naturel issu des algues était nettement plus efficace que le bêta-carotène synthétique : il est mieux assimilé et contient en outre l'isomer 9-cis que l'on ne retrouve pas dans les formulations de synthèse. Ainsi, les caroténoïdes naturels contenus dans les algues et les légumes ont un meilleur pouvoir antioxydant.

    2. La Chlorophylle

    La Spiruline a l'un des taux les plus élevés en chlorophylle que l'on puisse trouver dans la nature (env. 1%). Elle ne dépasse pas cependant les niveaux de la Chlorella (2 à 3%) qui est aussi une micro-algue très intéressante sur le plan nutritionnel. La chlorophylle est connue pour son pouvoir nettoyant et purifiant. Ses propriétés aident à détoxifier notre organisme des agressions liées à la pollution. La chlorophylle est parfois appelée le "sang vert" en raison de la très grande ressemblance de sa structure moléculaire avec l'hémoglobine : le sang a en effet un atome de Fer en son centre, lui donnant sa couleur rouge, tandis que la chlorophylle a un atome de magnésium, lui donnant sa couleur verte. L'efficacité de la Spiruline dans les cas d'anémie pourrait être due à cette similitude, combinée à la très haute biodisponibilité du fer qu'elle contient.

    3. La Phycocyanine

    Cette protéine complexe est présente à hauteur de 10/15 % dans la Spiruline. La phycocyanine est spécifique de l'algue bleu-vert puisqu'on ne la trouve nulle part ailleurs dans la nature. Elle est apparue un milliard d'années avant la chlorophylle, et peut être considérée comme un précurseur de l'hémoglobine et de la chlorophylle dans la mesure où son noyau renferme à la fois un ion fer et un ion magnésium. Ainsi, la phycocyanine pourrait représenter l'origine commune du monde végétal et du monde animal... Des recherches ont montré qu'elle stimule le système immunitaire, joue un rôle dans la fabrication des globules rouges et blancs, et qu'elle participe à la détoxification. Des scientifiques chinois ont aussi avancé qu'elle pouvait réguler la production des globules blancs, même lorsque la moelle des os est endommagée par des toxiques chimiques ou des radiations.

     

    4. Les Polysaccharides

    La Spiruline contient environ 20% de carbohydrates et de sucres qui constituent notamment sa membrane cellulaire. Le formes primaires sont le rhamnose et le glycogène, deux polysaccharides facilement absorbés par l'organisme. La Spiruline offre ainsi une énergie rapide sans fatiguer le pancréas, ni déclencher un hypoglycémie. En 1979, des scientifiques russes découvrirent que les polysaccharides issus de la Spiruline avait un effet de stimulation sur le système immunitaire des rats. Cette information passa inaperçue jusqu'en 1994. Dans l'intervalle, des chercheurs en Chine, au Japon et aux Etats-Unis mirent en évidence qu'un extrait de polysaccharide améliorait le fonctionnement du système immunitaire vis-à-vis de certaines agressions.

    5.L'Acide g-linolénique (acide gras essentiel)

    Les apports en acides gras essentiels (AGL) nous sont indispensables. Parmi eux, l'acide g-linolénique (série des oméga-6) qui est un précurseur des prostaglandines, hormones majeures dans le fonctionnement de l'organisme. Une hygiène alimentaire mal adaptée, une consommation excessive de graisses saturées ou bien d'alcool peuvent entraîner des carences en AGL. Les apports en AGL sont importants, notamment chez les femmes pour atténuer les effets du stress prémenstruel. Les sources alimentaires connues en AGL sont le lait maternel, les extraits d'onagre, etc ...... La Spiruline est aussi une source significative avec une teneur représentant 1% de son poids total ! Huit tablettes de Spiruline contiennent l'équivalent en AGL d'une capsule d'onagre!

    5 grammes de Spiruline en phytonutriments et en antioxydants : Phycocyanine : 700 mg Chlorophylle : 50 mg Caroténoïdes : 16 mg Acide g-linolénique : 50 mg Glyco + Sulfolipides : 100 mg Polysaccharides : 330 mg


    2 commentaires
  • Une Algue pour la Santé

     


    La SPIRULINE est une minuscule algue bleue appelée parfois "arc en ciel" ;depuisla fin des années 50 on la récolte dans les eaux chaudes du Lac Tchad où sa récolte est une pratique locale. Dès les premières analyses de cette algue, les résultats provoquèrent un très fort engouement.

    Au point de vue nutritionnel, d'abord cette algue microscopique provoqua une véritable petite révolution, d'autres recherches ultérieures montrèrent ensuite que la Spiruline était efficace pour faire baisser le cholestérol, avait une action préventive et curative contre le cancer et une action souveraine contre l'anémie.

    Mieux encore, une ONG
    "Antenna Technologie" (créée en 1989) a décidé d'utiliser la Spiruline pour combattre la faim dans le monde et à cet effet a décidé de promouvoir la culture de la Spiruline pour lutter contre la malnutrition.


    Que peut bien avoir d'extraordinaire cette micro-algue pour susciter autant d'intérêt ?

    D'abord sa teneur en protéines (60 à 70% en moyenne), sa richesse en acides aminés, sa forte teneur en chlorophylle (1,1g au 100 gr) sa richesse en vitamines, telles que : vitamine A sous forme de beta-carotène et vitamine B3 (11,5 mg/100 g) qui réduit le taux de cholestérol, ses vitamines B12, sa richesse en acides gras polyinsaturés (2,4g/100 gr), ses fibres végétales (8g/100g), sa richesse en fer (10g de spiruline apportent 5 fois le tiers de la ration quotidienne) ...

    On comprend ainsi que sa richesse en protéines, vitamines et acides gras puissent pallier aux carences de menus déséquilibrés et donner du tonus pour lutter contre la fatigue et les asthenies.
    Sa richesse en fer est importante puisque le fer et oligo-éléments essentiel, est un des constituants de l'hémoglobine qui assure le transport de l'oxygène dans le sang.
    Sa richesse en beta-carotène, chlorophylle et phycocianins permet de réduire les effets négatifs des chimiothérapies.

    On le voit cette algue est étonnante et justifie l'engouement que ses analyses ont fait ressortir.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique