• Les phytonutriments majeurs de la Spiruline

    bêta-carotène, chlorophylle, acide gamma-linolénique,...

     1. Les Caroténoïdes naturels (jaune / orange)

    La Spiruline est l'un des aliments les plus riches en b-carotène, présentant également un spectre large de 10 types de caroténoïdes différents. La moitié environ sont des carotènes orangés (alpha, bêta et gamma), et l'autre moitié des xanthophylles jaunes. L'ensemble des caroténoïdes de la Spiruline travaillent en synergie au niveau de notre organisme pour en augmenter la protection face à l'agression des radicaux libres oxygénés. Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses recherches ont montré que la consommation de fruits et de légumes riches en b-carotène assurait une véritable prévention vis-à-vis des risques de cancer. Le b-carotène d'origine synthétique n'a pas toujours fait la preuve de tels avantages. Une recherche récente menée en Israël établit que le bêta-carotène naturel issu des algues était nettement plus efficace que le bêta-carotène synthétique : il est mieux assimilé et contient en outre l'isomer 9-cis que l'on ne retrouve pas dans les formulations de synthèse. Ainsi, les caroténoïdes naturels contenus dans les algues et les légumes ont un meilleur pouvoir antioxydant.

    2. La Chlorophylle

    La Spiruline a l'un des taux les plus élevés en chlorophylle que l'on puisse trouver dans la nature (env. 1%). Elle ne dépasse pas cependant les niveaux de la Chlorella (2 à 3%) qui est aussi une micro-algue très intéressante sur le plan nutritionnel. La chlorophylle est connue pour son pouvoir nettoyant et purifiant. Ses propriétés aident à détoxifier notre organisme des agressions liées à la pollution. La chlorophylle est parfois appelée le "sang vert" en raison de la très grande ressemblance de sa structure moléculaire avec l'hémoglobine : le sang a en effet un atome de Fer en son centre, lui donnant sa couleur rouge, tandis que la chlorophylle a un atome de magnésium, lui donnant sa couleur verte. L'efficacité de la Spiruline dans les cas d'anémie pourrait être due à cette similitude, combinée à la très haute biodisponibilité du fer qu'elle contient.

    3. La Phycocyanine

    Cette protéine complexe est présente à hauteur de 10/15 % dans la Spiruline. La phycocyanine est spécifique de l'algue bleu-vert puisqu'on ne la trouve nulle part ailleurs dans la nature. Elle est apparue un milliard d'années avant la chlorophylle, et peut être considérée comme un précurseur de l'hémoglobine et de la chlorophylle dans la mesure où son noyau renferme à la fois un ion fer et un ion magnésium. Ainsi, la phycocyanine pourrait représenter l'origine commune du monde végétal et du monde animal... Des recherches ont montré qu'elle stimule le système immunitaire, joue un rôle dans la fabrication des globules rouges et blancs, et qu'elle participe à la détoxification. Des scientifiques chinois ont aussi avancé qu'elle pouvait réguler la production des globules blancs, même lorsque la moelle des os est endommagée par des toxiques chimiques ou des radiations.

     

    4. Les Polysaccharides

    La Spiruline contient environ 20% de carbohydrates et de sucres qui constituent notamment sa membrane cellulaire. Le formes primaires sont le rhamnose et le glycogène, deux polysaccharides facilement absorbés par l'organisme. La Spiruline offre ainsi une énergie rapide sans fatiguer le pancréas, ni déclencher un hypoglycémie. En 1979, des scientifiques russes découvrirent que les polysaccharides issus de la Spiruline avait un effet de stimulation sur le système immunitaire des rats. Cette information passa inaperçue jusqu'en 1994. Dans l'intervalle, des chercheurs en Chine, au Japon et aux Etats-Unis mirent en évidence qu'un extrait de polysaccharide améliorait le fonctionnement du système immunitaire vis-à-vis de certaines agressions.

    5.L'Acide g-linolénique (acide gras essentiel)

    Les apports en acides gras essentiels (AGL) nous sont indispensables. Parmi eux, l'acide g-linolénique (série des oméga-6) qui est un précurseur des prostaglandines, hormones majeures dans le fonctionnement de l'organisme. Une hygiène alimentaire mal adaptée, une consommation excessive de graisses saturées ou bien d'alcool peuvent entraîner des carences en AGL. Les apports en AGL sont importants, notamment chez les femmes pour atténuer les effets du stress prémenstruel. Les sources alimentaires connues en AGL sont le lait maternel, les extraits d'onagre, etc ...... La Spiruline est aussi une source significative avec une teneur représentant 1% de son poids total ! Huit tablettes de Spiruline contiennent l'équivalent en AGL d'une capsule d'onagre!

    5 grammes de Spiruline en phytonutriments et en antioxydants : Phycocyanine : 700 mg Chlorophylle : 50 mg Caroténoïdes : 16 mg Acide g-linolénique : 50 mg Glyco + Sulfolipides : 100 mg Polysaccharides : 330 mg


  • Commentaires

    1
    Bouksaim
    Lundi 16 Janvier 2012 à 13:02
    Probiospiruline
    Bonjour à toutes et à tous, Tout d'abord je remrcie les scientifiques que ne ménagent aucun effort pour approfondir les connaissances scientifiques et technologiques quant aux différentes resources naturelles dont le rôle alimentaire et saniatire sont si importants. En effet, la cuanobactérie 'algue bleur' miraculeuse' qui n'est que la fameuse spiruline est un exemple incontestable. Cette resoource naturelle est aussi de nationalité marocaine, même si elle est considérée sans frontière, et peut être à la base de nutrition, de santé dans le futur. Il s'agit, comme qualifiée, par notre équipe de recherche à l'INRA Maroc, le pétrole bleu et/ou l'or bleu. Car, elle brille si luisnate plus que l'or et fait briller tous les organes du corps humain quant à leur focntionnement normal fonctionnel durable. Elle pourra aider la mécanique biologique du corps humain d'une façon si intelligente. L'approfondissement des connaissances tehcnologqiues et scientifiques des ses substances, supposées bioctives, pourait encore faire avancer cette micoralgue à la tête du peloton des aliments 'fonctionnels' dans le domaine des nutraceutiques. Elle est un facteur favorisnat certaine sbactéries et surtout le sprobiotiques qui peuvent, à elur tour, un rôle primordial dans le domaine de l'alimentation/santé. Des essais sont en cours pour pouvoir, dans la mesure, du possible formuiler un produit alimentaire à la portée, de point de vue économie, de tout un chacun. Ledit pourrait jouer un rôle, tant recherché, pour réduire l'usgae des antibiotiques et par voie de conséquence minimiser le phénomène de la multirésitance bactérienne. A ajouter que ce produit sera, ce qu'espère l'équipe, un moyen efficace contre certaines maladies dites modernes: cardiovasculaires, diabète, cancer, Sida,.... Certaines techniques de sport bien réfléchies seront aussi au menu.... Vive le Grand Dieu, la nature, et la science. Bouksaim; M. (PhD), INRA-Maroc mbouksaim@hotmail.com, Tél: (212)661 13 88 03
    2
    Mercredi 18 Juillet 2012 à 09:29
    Bonne synthèse
    Merci pour cet article de fond. Charly.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :