•  

    Au Maroc, environ 40 000 personnes sont atteintes par le cancer chaque année, dont plus de 1000 enfants. La situation est alarmante, car les chiffres sont en constante progression ....



    Pourquoi, les Japonais qui fument deux fois plus que les Américains, ont-ils deux fois moins de cancers du poumon ? 6 fois moins de cancers du sein ? et 30 fois moins de cancers de la prostate ? Parce que leur consommation élevée de thé vert, de soja et d'algues les en protège ....


    75 millions de tonnes de pesticides dont l'usage est interdit dans les pays développés (comme le DDT et le chlordane) sont exportés par les seuls USA dans les pays du tiers monde chaque année. On a retrouvé des traces de DDE et de DDT dans nos supermarchés intégrés à la chaîne alimentaire sous forme de produits " tropicaux " ou " hors saison ".  des côtelettes de mouton, des épinards, des raisins et du fromage importés....



    Dans notre corps, la majorité des électrons existent par paire et sont stables. En cas de pollution, le lien entre les 2 électrons se casse, et l'atome les portant devient instable : il devient un radical libre et cherche à s'associer à d'autres électrons, atomes ou molécules en attaquant l'ADN, les enzymes, protéines ou tissus cellulaires, provoquant mutations et cancers. Notre corps, pour se défendre, fait appel aux enzymes, qui vont limiter l'action des radicaux libres, et fait appel aux anti-oxydants présents dans notre alimentation : vitamine C (fruits et légumes), E (huiles végétales), Bêta carotène (fruits et légumes jaunes, oranges, rouges et vert foncés), sélénium (oeufs, fromages, céréales complètes et noix du Brésil), Zinc (germes de blé, graines, noix, fromages et haricots) et les phytonutriments (Thé vert, vin rouge, ail, agrumes, pêches, mangues, carottes et lentilles)....



    Les engrais nitratés font partie des intrants agricoles hautement cancérigènes ". Les champs ne sont plus fertilisés par du fumier d'origine animale puisque la spécialisation des agriculteurs en fait soit des éleveurs, soit des cultivateurs. " L'utilisation des engrais nitratés est aujourd'hui devenue excessive. Or les plantes traitées ne fixent que 10% des fertilisants. Quatre-vingt-dix pour cent des nitrates se dispersent donc dans l'environnement, c'est-à-dire dans les sols et l'eau, et en particulier dans les nappes phréatiques. (...) Et c'est surtout l'eau de boisson contaminée qui apporte à notre organisme des nitrates qui se transforment dans notre gros intestin en produits cancérigènes....



    En avril 1996, des scientifiques du Laboratoire de la pathogenèse virale, du DanaFarber Cancer Institute et de la faculté de médecine de l'université Harvard, Boston (Massachusetts) et des exploitations agricoles Earthrise, Calipatria (Californie)
    "L'extrait à l'eau de la spirulina platensis permet d'inhiber la réplication du VIH- i dans des lymphocytes T d'origine humaine et dans les cellules sanguines mononucléaires périphériques. On a découvert qu'une concentration de 5-10 µg/ml permettait de réduire la production virale. "....



    Le calcium-spirulan  " Extrait unique à la spiruline", inhibe la réplication du VIH-1, de l'herpès simplex, du cytomégalovirus humain, du virus de la grippe du type A, du virus des oreillons et de celui de la rougeole in vitro tout en présentant une grande innocuité pour les cellules humaines....



    Le cancer est le résultat de l'ADN cellulaire endommagé, provoquant ainsi une croissance cellulaire déchaînée. Endonucléase qui réparent l'ADN endommagé permettant de garder les cellules vivantes et saines. Lorsque ces enzymes sont désactivées sous l'effet de la radiation ou des toxines, les erreurs de codage de l'ADN ne sont pas réparées et le cancer peut se déclarer. Les polysaccharides spécifiques de la spiruline permettent d'améliorer l'activité enzymatique du noyau cellulaire et la synthèse réparatrice de l'ADN....



    La FDA (US Food and Drug Administration) a reconnu officiellement la spiruline cultivée par les 2 principaux producteurs américains, Earthrise Nutritionals (Petaluma, Californie) et Cyanotech Corporation (Kailua Kona, Hawaii), comme étant GRAS (Generally Recognized as Safe), et pouvant donc être utilisée comme ingrédient alimentaire.
    La déclaration de la FDA reconnaît la spiruline comme un produit répondant à des critères de sécurité alimentaire et pouvant être employé comme ingrédient nutritionnel dans des aliments comme les boissons et les barres et comme condiment dans les salades et les pâtes. La spiruline est reconnue pour sa teneur élevée en protéines végétales, acides gras poly insaturés, béta-carotène, vitamines, zeaxanthine et phycocyanine.... 



    Connaissez-vous l'or vert ? C'est le terme qu'emploient beaucoup de producteurs de spiruline, qui utilisent des arguments pseudo-écolo ou humanitaire pour justifier leur intérét pour cette algue. L'appât du gain peut pervertir les esprits naifs. Après l'ère de l'or (jaune), de l'or blanc voilà celui de l'or vert pour certains exploitants de spiruline. Il suffit de lire certains articles pour mettre en garde les producteurs de spiruline que le fric ne doit pas être le seul moteur de leur démarche.

     


    Dans un article publié en 1994 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), Derva Lee Davis notait que les hommes et femmes nés dans les années 40 contractent respectivement 2 fois plus et 30 % de plus de cancers provoqués par des causes autres que le tabac par rapport à ceux nés en 1890.


    Tous cancers confondus, 15 % des patients ont perdu plus de 10 % de leur poids au moment du diagnostic de cancer.
    Dans certains cancers, cette prévalence est plus importante : estomac, pancréas et œsophage 80 %, ORL 70 %, poumon et lymphome 50 %).
    Un jour donné dans un centre de lutte contre le cancer, 30 % des patients sont dénutris.
    10 % des patients cancéreux à domicile sont dénutris.
    Pl
    us d'un malade sur trois bénéficiant d'une nutrition (entérale ou parentérale) à domicile est un malade cancéreux.


     





     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique